French (Fr)English (United Kingdom)
Projet

Le projet AGRISLES en quelques mots :

L'objectif général du projet est la création d'un cadre nouveau de coopération entre les îles, pour l'innovation en agriculture, mobilisant les « pôles de compétence » dispersés dans l'espace insulaire MED .

Le projet s'inscrit dans l'Axe I - Renforcement des capacités d'innovation, Objectif I.2 du Programme MED : « Renforcement des coopérations stratégiques entre acteurs du développement économique et autorités publiques ». La réalisation principale est la mise au point d'une méthodologie répondant à ces grands objectifs pour l'agriculture dans les îles.

 

Les différentes composantes de travail du projet :

Le programme de travail suit un cadre logique de progression en trois étapes:

- composante 3 : « analyse comparée de l'innovation», avec identification des domaines prioritaires (phase 3.1), et des bonnes pratiques par rapport ces domaines (phase 3.2),

- composante 4 : « élaboration  de la méthodologie » construite sur la base des bonnes pratiques identifiées (phase 4.1) et testée dans chaque île à travers des projets pilotes (phase 4.2),

- composante 5 : « stratégie inter-insulaire pour l'innovation en agriculture », avec application au niveau de chaque île (phase 5.1), et « création du réseau transnational de pôles de compétences inter-insulaires » (phase 5.2).

Les partenaires publient un appel à projet unique, avant la fin du projet, pour être mis en œuvre ensuite, comme première action du réseau et suite concrète du projet, en mobilisant la Mesure 1.2.4 du FEADER pour la "coopération en matière d'innovation".



Résumé du projet PDF Imprimer Envoyer

P6180230Porté par des régions insulaires, de Chypre, de Nord Egée et de Thessalie (Grèce), de Sicile et de Sardaigne (Italie), de Corse (France), des Baléares (Espagne) et de Malte, auxquels sont associés Les Açores (Portugal), le projet vise à renforcer les capacités d'innovation en agriculture dans les îles de l'Espace MED.

Face à l'isolement de leurs acteurs institutionnels et économiques, et à la tendance à rechercher des solutions dans un cadre strictement local, ce qui constitue un réel obstacle à l'innovation, et à l'efficacité des politiques publiques, les partenaires entendent apporter une réponse nouvelle: rompre l'isolement par le rapprochement des îles.

En partant de la similitude de leurs problèmes, ils se donnent pour objectif de construire une méthode commune de diffusion de l'innovation dans le monde agricole insulaire et une série d'outils (réseau, pacte, tests, pools, politique stratégique, appel à projet final), qui servira de base à la poursuite de leur coopération. Ils procèdent d'abord à un échange d'informations et d'expériences pour a) définir les domaines stratégiques pour l'innovation, et b) identifier les bonnes pratiques dans ces domaines. À partir de cet échange, ils mettent en oeuvre une « méthode commune » de renforcement des coopérations stratégiques entre autorités publiques et acteurs économiques de l'agriculture, basée sur 3 points : le rehaussement de la connaissance, des savoir-faire et des capacités d'organisation des acteurs socio-professionnels, afin de les rendre plus aptes à réagir rapidement aux changements. Ils commençent par élaborer cette méthode à partir des bonnes pratiques, et en la testant dans chaque île sur un secteur spécifique (oléiculture, élevage, maraîchage, ....) à l'aide de projets pilotes mettant l'accent sur un - ou plusieurs outils - d'innovation (formation, démonstration, expérimentation, ...). En conclusion de cette composante, ils définissent un modèle de « pacte pour l'innovation » et, dans chaque île, un premier pacte est signé entre des représentants d'autorités publiques et de socio-professionnels du monde agricole, définissant les bases de leur coopération stratégique renforcée pour l'innovation.

Le projet débouche sur la définition d'une « stratégie inter-insulaire de renforcement des capacités d'innovation dans l'agriculture », avec la « définition de stratégies pour la mise en oeuvre de la méthode AGRISLES dans chaque île, à travers les politiques régionales » et la « création du réseau transnational de pools de compétences inter-insulaires », constituant un cadre permanent d'expertise mobilisable à tout moment par les participants.

En utilisant la Mesure 1.2.4 du FEADER pour la « coopération en matière d'innovation », les partenaires publient dans chaque île, avant la fin du projet un « appel à projets AGRISLES », qui permettra d'appliquer la méthode AGRISLES. Il assurera ainsi une première suite concrète au projet, au niveau régional et transnational, inscrite dans la mise en œuvre du premier plan d'action pluriannuel du Réseau AGRISLES.

 

Le partenariat :

- Région Corse, France (Chef de file du projet), Office du Développement Agricole et Rural de la Corse

- Région des Iles Baléares, Espagne, Conselleria d'Agricultura i Pesca

- Région Sardaigne, Italie, Agenzia Laore

- Région archipélagique de la Nord Egée, Grèce

- Île de Malte, île de Gozo, Ministère pour Gozo

- Région Sicile, Italie

- Ile de Chypre, région de Kypros / Kibris, Ministère de l'Agriculture des Ressources Naturelles et de l'Environnement

- Région archipélagique des Açores, Portugual

 

 
Objectifs du projet PDF Imprimer Envoyer
L'objectif général du projet est de doter les îles MED de capacités accrues d'innovation en agriculture, à travers la création d'un cadre nouveau de coopération, sous la forme d'un réseau rassemblant au niveau régional et transnational les capacités d'innovation publiques et privées en « pools de compétence ». Le RÉSEAU AGRISLES les mobilisera pour des actions programmées de manière coordonnée entre les îles, dans le cadre de la mise en œuvre de leurs politiques régionales.

Cela passe par l'établissement de nouveaux rapports entre autorités publiques et acteurs économiques (producteurs et leurs organisations, centres de formation, de vulgarisation, de recherche, d'expérimentations, services de l'état, administrations régionales et collectivités locales, ...), afin de mettre en synergie l'ensemble des compétences diversifiées mais complémentaires existant dans l'espace inter-insulaire MED.

Les objectifs opérationnels du projet sont de permettre aux partenaires :

-    de mieux évaluer ensemble les domaines stratégiques pour l'innovation en agriculture, avec une vision prospective,

-    d'identifier les bons « outils d'innovation », les bonnes pratiques issues des expériences de chacun, d'élaborer ensemble une méthode d'innovation, basée sur le rehaussement de la connaissance, des savoir-faire et des capacités d'organisation,

-    de tester cette méthode dans chaque île, sur un secteur spécifique à chacune (p.ex., oléiculture, élevage, maraîchage, agrumiculture, ...), avec des projets pilotes mettant l'accent sur un ou plusieurs outils d'innovation, en fonction des besoins de chaque partenaire,

-    de définir une stratégie de mise en œuvre de cette méthodologie, à travers la programmation coordonnée d'actions concrètes dans le cadre des politiques régionales, dans un premier temps,

-    de construire la poursuite de leur coopération dans le cadre du réseau transnational de pôles de compétences pour l'innovation en agriculture dans les régions insulaires,

-    de communiquer largement les résultats du projet au niveau régional et transnational.

 
Résultats attendus PDF Imprimer Envoyer

Comme produits opérationnels de leur coopération, et instruments pratiques pour assurer la suite de leur projet, les partenaires délivreront :

-    un « guide méthodologique AGRISLES »,

-    un modèle de « pacte pour l'innovation en faveur de l'agriculture dans les îles », basé sur la méthode AGRISLES, qu'ils utiliseront pour faire signer dans chaque île un premier pacte pour l'innovation entre autorités publiques et acteurs économiques du secteur choisi pour tester la méthode,

-    un appel à projet unique, publié avant la fin du projet, pour diffuser la méthode AGRISLES à travers des projets pilotes basés sur son application, s'inscrivant dans la mise en œuvre du RÉSEAU AGRISLES, et financés par les mesures à disposition des partenaires, et en particulier la mesure 1.2 4 du Programme européen de développement rural pour la « coopération en matière d'innovation ».
 


logoeuropa Site cofinancé par le Fonds européen de développement régionalmedquad1